Catégories
Lunettes

Votre correction – déchiffrer l’ordonnance

Vous n’avez peut-être jamais essayé de déchiffrer l’ordonnances de vos lunettes. Pourtant ce n’est pas si compliqué et ça peut vous être bien utile sur le chemin de l’amélioration naturelle de votre vue.

Savez-vous déchiffrez l’ordonnance avec laquelle vous allez chez votre opticien? Connaissez vous la correction de vos lunettes ?

Bien peu de gens portant des lunettes la connaissent.

Il est vrai qu’il n’est pas évident de déchiffrer et comprendre l’ordonnance avec laquelle on repart du cabinet ophtalmologique.
Vous y lirez de nombreux codes et abréviations …
Je vous assure que vous ne devez pas être scientifique ou avoir des longues études pour le comprendre.

OD : – 3,5 (-0,25) 10°
OG : – 4,5
Add : 1,75
Ecart: 31

Déchiffrons ensemble …

OD : œil droit et OG: œil gauche

Le signe « » vous êtes myope, vous voyez flou à distance
Le signe « + » vous êtes hypermétrope, vous voyez flou de près
Le nombre indique le degré de la correction de votre myopie ou presbytie. Moins bien vous voyez de près ou de loin, plus ce nombre est élevé et plus le verre correcteur est épais.

Le nombre entre parenthèses indique l’astigmatisme. Le nombre qui suit correspond à l’axe de votre astigmatisme (en degrés). Cette écriture peut être différente suivant les ophtalmologues mais la correction reste la même.

« Add » la correction dont vous avez besoin pour voir clair de près, elle s’ajoute aux chiffres de vision de loin. Plus le chiffre est élevé, plus la presbytie est importante.

L’écart pupillaire est la distance des deux pupilles, en millimètres. Cette mesure permet de centrer vos verres correcteurs.

En plus simple, la correction de vos lunettes représente la distance de près ou de loin à laquelle vous voyez encore clair.

En quoi connaître votre correction peut vous être utile ?

Evolution et Vos progrès

Vous vous dites peut-être: « Je sais ce que je vois et ce que je ne vois pas ! »? Et si je me mets à améliorer ma vue, je saurai très bien quand je verrai parfaitement clair sans lunettes!
Oui, vous avez aussi raison. Mais … l’amélioration naturelle de la vision est un processus, parfois long, surtout progressif.

Un exemple simple. Si vous êtes en surpoids (le miroir vous le confirme tous les jours, votre pantalon aussi;-)), vous décidez un beau jour de vous bouger et de perdre du poids. Quelle est une des premières choses que vous allez faire? Oui! Consulter votre pèse personne. A partir d’une donnée précise, vous vous mettez à l’action, tout en vous fixant un objectif bien précis – votre poids idéal.
Vous partez d’un point A vers un point B. Il y a des points intermédiaires bien sûr sur votre chemin. Pour persévérer dans le temps et entretenir le résultat, il est bien d’observer, connaître les réactions de votre corps pour mieux le connaître.
Comment voulez-vous améliorer votre vision sans connaître d’où vous partez (point de départ)? Comment allez-vous vous réjouir des progrès intermédiaires sur votre chemin vers la vision claire, si vous ne les mesurez pas? Vous ne les remarquerez peut-être même pas et vous serez déjà frustré (e) de ne pas y arriver. L’échec assuré.

Est-ce que vous y voyez plus clair maintenant ? ?

J’espère que cet article vous ait inspiré à « déterrer » votre dernière ordonnance et à aller creuser plus loin les réponses à vos questions.

Les articles suivants peuvent aussi vous intéresser :

Eva Beltant
Coach de Vue

Je vous accompagne sur le chemin menant à une vue claire et nette, où vous pourrez voir de près comme de loin sans lunettes !

Réservez un entretien découverte pour y voir plus clair 🙂