Catégories
La vue et le développement personnel

Premier accord toltèque et votre vision

De nombreux facteurs influencent votre visions dans le bon ou mauvais sens. La parole en fait partie.

Il vous est venu à l’idée de vous servir du premier accord toltèque dans le processus d’amélioration de la vue?

Vous êtes de plus en plus nombreux à connaître et à appliquer les Accords Toltèques dont le premier « Ayez la parole impeccable ».
Ne pas succomber aux commérages, critiques, ni auto critiques, ne pas utiliser la parole contre les autres et encore moins contre soi-même.
Qu’avec cet accord vous pouvez déjà changer votre monde et votre vision de ce monde au sens propre et au sens figuré.

Vos pensées créent une énergie puissante et vos paroles augmentent encore cette puissance. Elles peuvent blesser ou sauver. Avec une seule parole vous pouvez faire de la magie.
Noire ou blanche?
Ça dépend que de vous.

Premier accord toltèque,
en ce qui concerne la vue …

Vous pouvez aussi bien l’appliquer à votre vision.
Comment vous pouvez voir clair le monde qui vous entoure si votre parole ne la reflète pas ?
Au quotidien vous utilisez des diverses expressions mentionnant la vue, la vision ou vos yeux du type:
« taper dans l’œil »
« s’en battre l’œil »
« se mettre le doigt dans l’œil »
« coûter les yeux de la tête »
« sauter aux yeux »
et bien d’autres qui sont encore plus courants.
Comme « Je ne vois pas ce que tu veux dire ».
Oui oui, je suis d’accord, en coaching on dit que ça veut juste dire que vous êtes plutôt visuel (le).
Peut-être.
Ceci dit, si vous le répétez à la longueur de la journée (« je ne vois pas », « je ne veux pas voir », …), vous vous étonnez encore de ne pas voir clair ce qui vous entoure?

Vous connaissez le proverbe qui dit « mille fois répété le mensonge devient la vérité » ?
A un moment le message est capté par votre cerveau et sans que vous vous en rendiez compte, il réagit. Il exécute votre ordre et désir le plus profond.
Et par conséquent, vous voyez peut-être moins bien.

Que faire ?

En premier, commencez par observer et prendre conscience en détectant vos expressions souvent utilisées.
En deuxième, percevez leur importance.
Et en troisième enlevez les au fur et à mesure de vos discours et/ou  remplacez-les par d’autres plus appropriées qui vous serviront d’avantage.

Utilisez la forme positive « JE VOIS »  et remplacez la forme négative par une expression plus juste comme « Je ne perçois pas, je ne comprends pas, … »

L’histoire suivante pourrait vous aider à vous entraîner dans la maîtrise de votre parole. Être plus conscient (e) de ce que vous dites et de quelle manière, aux conséquences de vos propos, ….
avoir la parole impeccable.

L’histoire des trois tamis

Un homme rencontre un vieux maître: « Maître, je voudrais te dire quelque chose à propos de ton ami. »

– Avant de me le raconter, as-tu passé tes propos à travers les trois tamis?
Tes propos doivent d’abord passer par les trois tamis. Le premier tamis  est celui de la VÉRITÉ. Ce que tu veux me dire, est-ce vrai?
– Non, j’ai entendu quelqu’un le dire …
– Si tu n’es pas sûr que ce soit vrai, l’as-tu passé à travers le deuxième tamis, celui de la BONTÉ? Ce que tu veux me dire est certainement bon?
– Non, pas vraiment …
– Passons donc tes propos au troisième tamis: ce que tu veux me dire – est-ce UTILE?
– Utile? Non, pas tout à fait.
– Et bien, conclut le maître, si ce que tu as à me dire ne passe par aucun de ces trois tamis, ce n’est ni vrai ni bon ni utile, ce n’est pas la peine de me le raconter. Il y a tellement de choses plus intéressantes à raconter.  

 Pour approfondir ce sujet, je vous invite à découvrir le livre « Les quatre accords toltèques » de Don Miguel Ruiz.

Les articles suivants peuvent aussi vous intéresser :

Eva Beltant
Coach de Vue

Je vous accompagne sur le chemin menant à une vue claire et nette, où vous pourrez voir de près comme de loin sans lunettes !

Réservez un entretien découverte pour y voir plus clair 🙂